06 octobre 2007

A propos de celui qui hante mes écritures - PARTIE 1

Juste envie de prendre le temps de parler de cette histoire. Ce n'est pas évident, je me perds dans la chronologie, j'oublie quelques sensations. Et puis raconter seule une histoire qui concerne deux personnes c'est forcément omettre certains aspects.

Au départ, il était celui qui le premier semblait s'intéresser à moi. Si vous voulez bien tout comprendre dans quelles dispositions j'étais, relisez mes archives et mon précédent blog. Non mais en fait je refuse de vous infliger un tel supplice donc pour résumer :j'étais mal dans ma peau. Et ce garçon que nous appellerons Bryan (parce que Bryan c'est la classe, et parce que ça ne lui va absolument pas !) donc ce garçon avait l'air très intéressé par moi.

Nous avions des amis en commun et on se retrouvait pratiquement tout les week end. J'appréciais quand il tentait des approches. J'aimais notre complicité amicale naissante. Mais quand on m'en parlait je disais : "non je suis pas aussi désespérée !" Qu'est ce que j'ai honte aujourd'hui d'avoir tenu ces propos ! Les rôles se sont inversés depuis. Il a su que j'avais dit ça, enfin une version édulcorée, grâce à une ancienne copine à moi, bref si je me lance la dessus je risque de devenir insultante.

Et puis je suis rentrée en clinique pour soigner ma dépression. Et puis je suis sortie de la clinique. Quitter la clinique a été très dur. A ce moment là ça n'allait pas du tout. J'avais du mal à retrouver ma place dans la vie normale. Le confort douillet de la clinique me manquait. J'avais pas mal appris sur moi là-bas, et j'avais pris de bonnes résolutions comme oser affronter mon ex-meilleur ami qui s'est enfui quand j'ai commencé à aller mal. Rendez vous était pris avec lui. Mais il m'a posé un lapin. Tellement courageux. Alors le soir même on me proposait de sortir. Bryan. J'acceptai. Là j'étais vraiment très mal, j'avais besoin de sortir, de me défouler, de commencer une autre vie.

Cette autre vie a commencé le lendemain quand nous nous sommes embrassés. Sur le moment je ne pensais à rien. Si que c'était la première fois que j'embrassais un garçon dont je connaissais le prénom et le nom de famille. Ce qui en soit est assez important. C'était un matin délicieux. Je rentrai chez moi et racontai tout ça à une de mes amies. Je ne me souviens plus réellement dans quel état d'esprit je me trouvais. J'étais sûrement ravie d'avoir mon premier copain, peut être un peu honte aussi, je l'avoue, que ce soit lui.

Avant d'expliquer la suite, il faut rappeler que nous étions adolescents, d'où l'immaturité dans ce qui va suivre. Nous avions un ami commun. Un de ses meilleurs amis. Mon meilleur ami que j'ai toujours aimé d'un amour assez ambigu. Je ne sais plus vraiment pourquoi, peut être parce qu'il avait des antécédents, mais il se trouve que nous pensions Bryan et moi qu'il prendrait très mal notre relation naissante. Donc pendant un mois, on sortait ensemble en cachette de quelques personnes. Mais avant de prendre la décision de nous cacher nous nous étions quitté pour éviter toute histoire. La rupture a duré un jour, c'est assez symbolique de ce qui va suivre, vous verrez. Dès le début cette relation était instable. Aujourd'hui, je le reconnais et je le regrette c'est moi qui ai fait foirer cette histoire. Je relis nos anciennes conversations msn. Celles qui ont eu lieux quelques semaines, voire quelques jours après nos premiers baisers. Déjà je lui demande s'il tient à moi.

Je lui en ai trop demandé, trop vite. Je ne cherchais pas à savoir s'il me plaisait réellement. Il était juste mon héros. Celui qui me sauvait de ma solitude et ça c'était déjà énorme ! Il devait être là, il devait m'aimer. Et m'aimer pour deux puisque je ne m'aimais pas.

Notre meilleur ami l’a bien pris, et notre histoire a commencé au grand jour.

Posté par spleengirl à 15:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur A propos de celui qui hante mes écritures - PARTIE 1

    Wow.
    Enfin ce n'est pas vraiment l'expression qui convient mais j'ai bcp aimé,la forme plus que le fond,cette note,tu y as dis certaines choses qu'il faut avoir l'honneteté(courage serait abusé) d'avouer (la honte et tt).
    Puis en demander trop trop vite,aimer pour deux pr reprendre ds l'esbl ton expression que j'ai trouvé pertinente,je connais,enfin bcp de filles doivent connaitre,faut pas trop s'en culpabiliser juste essayer de gérer au mieux par la suite ce que je pense tu ne manques pas de faire bon assez de blabla inutile de ma part,bisous,et puis dsl pr cette absence en qqe sorte
    ++

    Posté par dame mariane, 16 décembre 2007 à 15:20 | | Répondre
  • disparue?

    Posté par dame mariane, 23 décembre 2007 à 10:24 | | Répondre
  • C'est une vieille histoire ?

    Posté par Ju, 12 octobre 2007 à 14:52 | | Répondre
Nouveau commentaire